La culture matérielle et visuelle à Lille

Ce printemps, l’université de Lille 3 accueillera le séminaire interdisciplinaire « Culture matérielle et visuelle », organisé dans le cadre de l’école doctorale SHS de l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion – IRHiS. Gil Bartholeyns (chaire CNRS/université) et Manuel Charpy (CNRS) proposent d’explorer « de nouveaux univers sensibles en lien avec les images, les cultures et les techniques dans une perspective multidisciplinaire. » Trois journées du mois de mai verront se rencontrer pêle-mêle historien.ne.s, anthropologues, cinéastes et sociologues pour évoquer les sciences humaines et sociales au prisme des images.

Voici le détail des journées :

Journée 1 – mercredi 3 mai 2017 (10-17h)

« Images conquérantes »

  • Marie de Rugy (historienne, Université Paris 1) : Des « travaux informes » pour conquérir l’Indochine, fin XIXe siècle.
  • Nathalie Dereymaeker (historienne, Université Lille 3) : « Les plans-reliefs, ça sert, d’abord, à faire de la politique »
  • Isabelle Surun (historienne, IRHiS, Université Lille 3) : Ceci n’est pas un « zoo humain ». Des Sénégalais à l’Exposition universelle de 1889
  • Marie-Eve Bouillon (historienne, LHIVIC, EHESS): Stratégies photographique de l’imaginaire touristique : le Mont Saint Michel

Journée 2 mercredi 17 mai 2017 (10-17h)

« L’image et le vivant »

  • Perig Pitrou (anthropologue, CNRS, LAS, Collège de France) : La fabrication de nouvelles écologies. Expérimentations en bioart et biodesign
  • Lucienne Strivay (anthropologue, Université de Liège) : Rendre forme. Instabilité ontologique de la taxidermie
  • Camille Lorenzi (historienne, Université Paris 1) : L’aquarium au XIXe siècle, une « fabrique d’images » de la vie sous-marine
  • Linda Ibbari (cinéaste, monteuse) : Maîtresse (2017) : trouble dans l’animalité

Journée 3 – mercredi 31 mai 2017 (10-17h)

« Politique de la maison »

  • Charlotte Vorms (historienne, Université Paris 1) : Bidonvilles : enquête sur l’administration des quartiers périphériques à Madrid sous le franquisme
  • Anne Schiltz, Charlotte Grégoire (cinéastes, anthropologues) : Charges communes (2002) : un terrain, un film
  • Lyang Kim (cinéaste, anthropologue, EHESS) : Maisons à la frontière : Dream House by the Border (2013) et Resident Forever (2016)
  • Yasmine Bouagga (sociologue, CNRS, ENS Lyon) : Le camp de Calais en bande dessinée

Et l’affiche de l’évènement :

« Filmer le champ social »

Le séminaire « Filmer le champ social » proposé à l’EHESS par Daniel Friedmann, chargé de recherche au CNRS (*) ( IIAC-CEM ) et Monique Peyrière, ingénieure d’études à l’Université d’Évry-val-d’Essonne ( IIAC-CEM ) s’est donné pour thématique annuelle la question de la vulnérabilité du monde. Le cycle de séminaire de l’année 2016-2017 entend donc explorer cette question chaque 3ème mercredi du mois. Après une année 2015-2016 animée par la question, « Peut-on filmer la pensée? », cette nouvelle année universitaire sera guidée par une exploration de l’enquête en immersion et de la réflexivité qu’elle implique.

La séance du mercredi 16 novembre sera consacrée à la présentation de deux projets de films en cours en présence de leurs réalisateurs :

  • Les cendres et la braise, de Manon Ott, un « portrait politique et poétique d’un territoire ouvrier en mutation ».
  • En mode Loveur, de Grégory Cohen.

Ces projections seront l’occasion d’une discussion autour du thème : « filmer en immersion dans un quartier populaire ».

Les cendres et la braise - Film de Manon OttRendez-vous salle 8, 105 bd Raspail, 75006 Paris, de 15h à 18h le mercredi 16 novembre. Les séances sont ouvertes à tous les intéressé.e.s.

Séminaire transdisciplinaire l’image-document

file-2302

A partir d’une problématique chaque fois renouvelée, ce séminaire transdisciplinaire envisage les enjeux de l’image-document et appréhende ce que peut recouvrir dans toute sa diveristé et complexité la notion de document associée à différents champs d’études. Des études de cas sont dispensées par des invités de renom issus de différents champs de la connaissance et de l’histoire des formes.

« Lorsque le BAL m’a demandé d’imaginer un ‘thème’ général de réflexion sur l’image – un thème que j’aimerais voir discuté et approfondi par des artistes, des penseurs et des spécialistes – l’enjeu n’était d’emblée pas de faire un ‘état des lieux’ de la pensée des images aujourd’hui. Je voulais, au contraire, une approche marquée par la subjectivité et l’expérience de chacun d’entre nous qui regardons, fabriquons ou interprétons les images. J’aimerais ne jamais complètement quitter ce lieu-là, qu’il s’agisse d’une expérience collective ou intime. L’idée, donc, serait de mieux comprendre l’effet de certaines images sur nous : comment elles s’inscrivent en nous, nous déplacent, nous transforment. L’image comme événement dit cela : que l’image émise, fabriquée, enregistrée, perçue, mais aussi fantasmée, est le lieu possible d’une apparition qui modifie l’ordre et le cours des choses. Une rencontre avec l’image qui détermine un avant et un après. Une image décisive, sans retour. »

Bertrand Schefer, modérateur du séminaire, est écrivain et réalisateur. Il a coréalisé avec Valérie Mréjen le film En ville (2011) et publié aux éditions P.O.L Cérémonie (2012), La photo au-dessus du lit (2014), Martin (2016).

INTERVENANTS

Gwenaëlle Aubry, romancière et philosophe, chercheuse au CNRS

Jean-Marc Chapoulie, cinéaste et commissaire d’exposition

Mehdi Belhaj Kacem, écrivain et philosophe

Cecile Boëx, politologue spécialiste des usages de la vidéo en contexte de révoltes et de conflits dans le monde arabe

Caroline Champetier, directrice de la photographie et réalisatrice

Antoine D’Agata, photographe

Marcelline Delbecq, artiste

Agnès Geoffrayartiste

Irène Jacob, comédienne

Gérard Lefort, journaliste et critique de cinéma

Sébastien Lifshitz, réalisateur et scénariste

Arthur Nauzyciel, metteur en scène et comédien, directeur du Théâtre National de Bretagne (TNB)

Clara Schulmann, historienne de l’art et critique

Olivier Zabat, artiste et réalisateur

 

Infos pratiques

Le séminaire a lieu à L’EHESS

École des Hautes Études en Sciences Sociales

105, Bd Raspail 75006 Paris

Gratuit sur inscription

250 places

Plus d’infos sur : http://www.le-bal.fr/2016/09/limage-evenement-interieur