Faire et défaire #5 : L’eau sacrée, un documentaire d’Olivier Jourdan

Faire et Défaire #5: le cycle de projections de cinéma socio-anthropologique

Le cinéma documentaire regorge d’initiatives, de pistes, de victoires et d’enjeux hybrides. Il ouvre des perspectives analytiques sensibles, des ethnographies immersives et des préoccupations narratives alternatives.

Dans ce cadre, l’AHA s’est attaché à vous faire découvrir une petite série de films socio-anthropologiques. Cette première année du cycle de projection « Faire et Défaire » mettra particulièrement à l’honneur des productions belges et situera au centre de ses préoccupations les formes et modalités de collaborations entre le monde de la recherche en sciences sociales et celui des arts visuels. Chacune des séances sera en effet accompagnée des réalisateur.trice.s, ainsi que d’un.e discutant.e.

La cinquième séance du cycle de projection se tiendra le mardi 8 mai, de 18h à 20h à la salle NB2VIS. On aura le plaisir de visionner le documentaire court-métrage d’Olivier Jourdan, L’eau sacrée, sélectionné et promu à l’occasion de multiples festivals tels que  FEST (2017), MICE (2017), SOLE LUNA DOC PALERMO (2017), MIRAAS DOC (2017), SIMA (2017), et bien d’autres.

Synopsis: Guidé par Vestine, star extravagante des nuits radiophoniques, le film part à la découverte de la sexualité rwandaise, en quête de l’eau qui jaillit du corps des femmes et nous dévoile avec humour et spontanéité le mystère de l’éjaculation féminine. Sacred Water confronte le public occidental à sa propre intimité et l’immerge dans la société rwandaise d’aujourd’hui par le biais de son héritage le plus secret: le plaisir féminin.

L’entrée est libre

Bande d’annonce: http://sacredwater-movie.com