Plateforme Tënk

Devant le désengagement des chaînes de télévision pour les documentaires de création, leur privilégiant des documentaires aux formats imposés, il semble urgent de faire sortir les œuvres des documentaristes contemporains des festivals et des rencontres d’initiés. C’est le projet de la plateforme Tënk, une initiative née à Lussas, petit village ardéchois devenu progressivement un centre international du cinéma documentaire et y accueillant chaque année ses « états généraux ».

TënkLa plateforme prévoit de proposer au visionnage, sur base d’un abonnement mensuel (6 euros) ou annuel (60 euros), une quantité constante de 80 films documentaires d’auteur selon une logique de « catalogue glissant ». L’idée est que chacune des œuvres soit disponible 2 mois et que le renouvellement régulier effectué par le comité éditorial de Tënk donne à voir la diversité et la qualité de la production de documentaires d’auteur contemporaine. A moyen terme, Tënk compte proposer des films documentaires à l’achat et prévoit également de créer un archivage des œuvres, y compris des œuvres anciennes qui restent difficile à trouver, afin qu’elles ne disparaissent pas et puissent continuer à être visionnées. Le projet prévoit également de participer à la coproduction des œuvres documentaires contemporaines à raison d’un objectif ambitieux de 100 films par an.

Une belle initiative pour les écritures cinématographiques du réel !