La culture matérielle et visuelle à Lille

Ce printemps, l’université de Lille 3 accueillera le séminaire interdisciplinaire “Culture matérielle et visuelle”, organisé dans le cadre de l’école doctorale SHS de l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion – IRHiS. Gil Bartholeyns (chaire CNRS/université) et Manuel Charpy (CNRS) proposent d’explorer “de nouveaux univers sensibles en lien avec les images, les cultures et les techniques dans une perspective multidisciplinaire.” Trois journées du mois de mai verront se rencontrer pêle-mêle historien.ne.s, anthropologues, cinéastes et sociologues pour évoquer les sciences humaines et sociales au prisme des images.

Voici le détail des journées :

Journée 1 – mercredi 3 mai 2017 (10-17h)

« Images conquérantes »

  • Marie de Rugy (historienne, Université Paris 1) : Des « travaux informes » pour conquérir l’Indochine, fin XIXe siècle.
  • Nathalie Dereymaeker (historienne, Université Lille 3) : « Les plans-reliefs, ça sert, d’abord, à faire de la politique »
  • Isabelle Surun (historienne, IRHiS, Université Lille 3) : Ceci n’est pas un « zoo humain ». Des Sénégalais à l’Exposition universelle de 1889
  • Marie-Eve Bouillon (historienne, LHIVIC, EHESS): Stratégies photographique de l’imaginaire touristique : le Mont Saint Michel

Journée 2 mercredi 17 mai 2017 (10-17h)

« L’image et le vivant »

  • Perig Pitrou (anthropologue, CNRS, LAS, Collège de France) : La fabrication de nouvelles écologies. Expérimentations en bioart et biodesign
  • Lucienne Strivay (anthropologue, Université de Liège) : Rendre forme. Instabilité ontologique de la taxidermie
  • Camille Lorenzi (historienne, Université Paris 1) : L’aquarium au XIXe siècle, une « fabrique d’images » de la vie sous-marine
  • Linda Ibbari (cinéaste, monteuse) : Maîtresse (2017) : trouble dans l’animalité

Journée 3 – mercredi 31 mai 2017 (10-17h)

« Politique de la maison »

  • Charlotte Vorms (historienne, Université Paris 1) : Bidonvilles : enquête sur l’administration des quartiers périphériques à Madrid sous le franquisme
  • Anne Schiltz, Charlotte Grégoire (cinéastes, anthropologues) : Charges communes (2002) : un terrain, un film
  • Lyang Kim (cinéaste, anthropologue, EHESS) : Maisons à la frontière : Dream House by the Border (2013) et Resident Forever (2016)
  • Yasmine Bouagga (sociologue, CNRS, ENS Lyon) : Le camp de Calais en bande dessinée

Et l’affiche de l’évènement :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.