Journée de clôture AHA

Chers collègues et ami.e.s,

Nous vous invitons à une journée d’étude organisée par l’AHA – Atelier d’Hybridations Anthropologiques, visant à clôturer l’année académique par un inventaire des « hybridations » en cours, au sein de l’atelier et dans son cercle proche.

Organisée le 30 juin prochain, de 10h à 16h à l’institut de sociologie de l’ULB, cette journée aura pour programme : projections, récits d’expériences, discussions et écoutes, autour du projet que s’est donné l’AHA : penser et expérimenter à l’interface des sciences sociales et des arts et techniques.

Les présentations seront suivies de l’assemblée générale de l’atelier.

L’affiche de l’évènement contient toutes les informations détaillées dont vous aurez besoin pour participer à la journée.

En espérant vous voir nombreux/ses le 30 juin prochain,

L’équipe de l’AHA
contact@aha-lamc.xyz

Coupé/Décalé: Un dialogue entre le Cinéma, la Danse et l’Anthropologie

06 > 08.12.16 20:00 – 23:00 Bruxelles La Raffinerie

Automne 2016 : « Le Corps et la Caméra en jeu dans les rituels de transe et de possession »

« La danse donne à voir des signes et des symboles. Quand les gens dansent ils organisent, acquièrent, font l’expérience de, communiquent, et représentent du savoir et des croyances ». Dird Williams
media_1145_940_400

La danse peut être abordée sous de multiples approches, comme pratique corporelle, performance artistique, sociale, rituelle ou festive. Pour ce prochain cycle Coupé/Décalé, la thématique de la transe et de la possession sera appronfondie.

Lors de ces trois soirées seront présentés les travaux de divers artistes, vidéastes en dialogue avec les réflexions de chercheurs en anthropologie et anthropologie visuelle.

Le projet Coupé/Décalé est né d’une initiative de trois jeunes femmes, Maité Jeannolin, danseuse, Charlotte Marchal, chef opératrice et Justine François, anthropologue.

Entrée: Prix Libre

Plus d’informations voir : http://www.charleroi-danses.be/fr/component/flexicontent/item/2856-coupe-decale?Itemid=491

Z chez Joli Mai

La librairie Joli Mai, installée près de la commune de St Gilles, accueille dans ses locaux l’équipe de la rédaction de la revue itinérante d’enquête et de critique sociale Z, le samedi 2 avril à 18h.

L’occasion de découvrir le travail de ce collectif de journalistes-artistes voyageurs qui met à l’honneur une ville pour chacun des numéros de leur revue. Le dernier, paru à l’automne 2015, met à l’honneur Toulouse la rose, « Toulouse la gagne ».

Z9 CouvertureDes enquêtes, des articles de fond, de l’itinérance, de l’immersion, un travail visuel impressionnant… Bref. Ne tiendrait-on pas là un véritable objet hybride ??? Allez leur demander par vous même !

Inscriptions – école d’automne de l’AHA

Les inscriptions à l’école d’automne de l’AHA sont ouvertes !

Au programme, quatre ateliers de formation :

  • Atelier de sociologie visuelle : réflexivité, cadre et montage – animé par Réjane Hamus-Vallée, maîtresse de conférence en sociologie visuelle
  • Atelier cinéma : auto-ethnographie et défamiliarisation – animé par Marta Kucza, artiste visuel.
  • Atelier d’anthropographie : écriture graphique et outil de terrain – animé par Kim Tondeur, socio-anthropologue et Bruno Tondeur, animateur 2D et illustrateur
  • Atelier dessin : observation, mémoire et doodling – animé par Joal Grange, dessinateur et Florent Grouazel, auteur de bandes dessinées

Le détail de la procédure d’inscription est disponible ici :

Ouverture Inscriptions - image

Journée Arts et Sciences sociales

Le 10 juin , l’AHA a organisé une « Journée Arts et Sciences sociales » à la bibliothèque des sciences humaines de l’ULB. Premier évènement organisé par le collectif.

En voici l’argumentaire :

L’Atelier d’Hybridations Anthropologiques (AHA) est une initiative collective visant à développer un espace de réflexion et d’expérimentation à l’interface de la recherche anthropologique et de l’univers des arts et techniques. Afin d’engager ce dialogue en lisière et de stimuler la créativité scientifique à l’université et au dehors, nous organisons une journée de rencontre autour de projets hétéroclites inclassables dans l’une ou l’autre catégorie, dans le but d’interroger les conditions d’un langage commun, authentiquement « hybride ». Par les questions que ces œuvres soulèvent, on demandera aux participants de décrire, de relater les aventures heureuses (plaisir, découverte, partage) et malheureuses (conflit, échec, résistance) qu’ils ont vécues durant la réalisation de leur projet. Au fil de la journée, il s’agira de partager ces mouvements de négociation et de transformation des œuvres, vers un « devenir hybride ». L’accent réflexif ponctuera donc l’échange d’expériences et de questionnements depuis les désirs à la genèse des projets jusqu’aux conditions pratiques de leur réalisation. Cette journée sera l’occasion de discuter des débordements possibles de l’art hors du monde artistique et de la science hors du monde scientifique, de réfléchir aux conditions de leur diffusion dans l’espace public, et de soulever la question de l’utilité sociale ou politique. Les artistes et les scientifiques partagent-ils les mêmes envies ? Quels sont les problèmes qu’ils ne cessent de poser les uns aux autres ? Où peuvent-ils trouver des espaces de rencontre et de dialogue ? Comment conçoivent-ils leur place et leur rôle dans la société ?

Et le programme !

Image rectoImage verso

Venus de Bruxelles, Paris, Lyon et Marseille, les intervenants ont partagé leurs expériences et leurs réflexions devant un public composé d’artistes, d’étudiants, de chercheurs. La rencontre a, des dires de tous, été prolifique, en témoignent les discussions passionnées lors du déjeuner sur l’herbe. Il paraîtrait même que des projets ont commencé prendre forme lors de cette journée… Affaire à suivre.

Déjeuner sur l'herbeMerci à tous les participants pour leur présence, leur envie de partager expériences et réflexions et leur enthousiasme !