Univers sonore en 3D

Vous avez encore des doutes sur la capacité des techniques d’enregistrement et d’édition sonores à recréer des atmosphères et des ambiances de manière fine ? On vous invite chez le barbier pour une expérience techniquement impressionnante et non dénuée de poésie… Mettez un bon casque audio sur vos oreilles, appuyez sur play, fermez les yeux et écoutez :

L’entreprise QSound Labs, spécialisée dans la création d’outils numériques et de technologies d’édition sonore, a créé cette petite capsule audio pour promouvoir leurs activités et leurs produits. Nous, nous profitons juste de cette publicité devenue virale et remercions internet et ses usagers de partager ce petit moment qui fait frissonner les tympans.

Et n’oubliez pas de venir à notre école de printemps « Sons et sciences sociales » !

Dans le mythe du Cyborg

La plateforme Hors-Série, site développé à la suite de la nouvelle vie numérique des émissions d’@rrêt sur image, vient de mettre en ligne une émission questionnant le mythe du cyborg.  Judith Bernard et Rafik Djoumi, les chroniqueurs habituels de la plateforme, reçoivent le philosophe Thierry Hoquet et le réalisateur et chroniqueur de cinéma Julien Dupuy.

Origines bibliques, figures messianiques, féminismes, marchandisation et devenir politique des cyborgs… Une belle émission agrémentée d’extraits de films à regarder !

HorsSérie CyborgLa plateforme Hors-Série est payante. Elle nécessite un abonnement annuel de 30 euros permettant accès à une émission en téléchargement par semaine ainsi qu’aux émissions archivées. Outre ce « Dans le mythe » sur les cyborgs qui intéresse l’Atelier d’Hybridations Anthropologiques plus particulièrement (il suit un autre « Dans le mythe intéressant sur les sorcières), la plupart des émissions de Hors-Série traitent de questions liées aux sciences sociales, à la philosophie, à la littérature, au cinéma etc. Faisant le va-et-vient entre des écrits universitaires et littéraires récents, l’actualité sociale, politique et culturelle, Hors-Série travaille depuis sa création le rapport entre le fond et la forme, l’art et la science, la production et la diffusion des œuvres, autant de problématiques chères à l’AHA. Autrement dit, l’abonnement est chaudement recommandé !