« L’enquête et ses graphies » : films d’étudiants

L’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (IIAC-LAIOS) a le plaisir de vous convier à la dernière séance du séminaire L’enquête et ses graphies ; figurations iconographiques d’après société, le jeudi 16 juin 2016, de 15h à 17h30, salle 638 au bâtiment Le France, 190 avenue de France, 75013 Paris
Cette séance sera consacrée à la projection de films d’étudiants réalisés lors des ateliers d’ethnographie visuelle 2015 et 2016 :
Parcours à Paris-Store, 5 min., de Simon Kessler, Aurore Tamboite, Benjamina Robson
Poésie Paris-Store , 5 min., de Alexis Del Castillo, Manon Denoun, Emmanuelle Ricaud Oneto
Rencontres multiculturelles à Paris-Store, 7 min., de Coralie Gourdon, José Gastiaburu, Elsie Mégret, Fong Ming Yang, Mona Zegai
Barbès-La-Neuve, 6 min., de Audrey Jacques, Caroline Jullien, Emmanuelle Loève, Alexandra Zakharova
De l’or entre les gouttes, 8 min., de Christina Alexopoulos, Carl Houchon, Wladimir Kokkinopoulos, Aurore Tamboite, Matilde Valencia
Carne, 5 min., Iva Čápová, Florencia Muñoz, Elise Vray
Électrons libres, 5 min., de Gala Huilén Agüero, Hélène-Marie Juteau, Alice Langlois
en présence de
Elijah Anderson, Professor of Sociology, Yale University, USA
Corinne Fortier, anthropologue, LAS/CNRS
et Jacques Lombard, anthropologue & cinéaste
Elle sera suivie d’une discussion sur la façon dont chaque groupe a construit la note d’intention de son film au cours des repérages pour saisir une dimension particulière
du terrain et la manière dont celle-ci a évolué au cours de la prise de vues.
Toute l’équipe du séminaire, Laurent Berger, Manuel Boutet, Manon Denoun, Katrin Langewiesche, Jean-Bernard Ouédraogo, Arghyro Paouri, espère avoir le plaisir de vous y voir nombreuses et nombreux afin de clôturer cette année ensemble.

Z chez Joli Mai

La librairie Joli Mai, installée près de la commune de St Gilles, accueille dans ses locaux l’équipe de la rédaction de la revue itinérante d’enquête et de critique sociale Z, le samedi 2 avril à 18h.

L’occasion de découvrir le travail de ce collectif de journalistes-artistes voyageurs qui met à l’honneur une ville pour chacun des numéros de leur revue. Le dernier, paru à l’automne 2015, met à l’honneur Toulouse la rose, « Toulouse la gagne ».

Z9 CouvertureDes enquêtes, des articles de fond, de l’itinérance, de l’immersion, un travail visuel impressionnant… Bref. Ne tiendrait-on pas là un véritable objet hybride ??? Allez leur demander par vous même !

« Afriques en rhizome » : films et débat

Encore deux séances à l’Horloge du Sud à 20:00 (accès libre)

Jeudi 17 mars 2016 – 20:00: Le Malentendu colonial de Jean-Marie Teno (2004, 78 min, Cameroun VO FR ST EN)

Jeudi 24 mars 2016 – 20:00: The Stuart Hall Project de John Akomfrah (2014, 98 min, Ghana VO EN ST FR)

Copy of the-stuart-hall-project-02 Édouard Glissant emprunte le terme de rhizome, proposé par Gilles Deleuze et Félix Guattari, comme principe de sa Poétique de la Relation, selon laquelle « toute identité s‘étend dans un rapport à lAutre ». Dans cette perspective, nous parlons des Afriques, parce quelles sont un enracinement en perpétuel mouvement, un point de référence à la fois réel et imaginaire, pourvu dune forme plurielle et hétérogène.

Notre programmation met en lumière les productions de cinéastes africains et des diasporas, afin de voir quelles routes empruntent leurs créations et quelles Afriques nourrissent leurs imaginaires. Relevons Edouard Glissant : One World in Relation et The Stuart Hall Project, des films qui font entendre les voix de deux penseurs de notre époque récemment disparus. Leur parole, en miroir avec le passé et le présent, nous permet dappréhender des visions à la fois intuitives et profondes sur le monde daujourdhui.

Daprès Édouard Glissant, pour sopposer à l‘état perpétuel de violence qui caractérise nos temps, il nous faut changer limaginaire collectif. Nous espérons que les films présentés ici enrichiront les Afriques en rhizome dans limaginaire du spectateur.

Édouard Glissant leent het begrip rizoom, in de betekenis van Gilles Deleuze en Félix Guattari, als principe voor zijn Poétique de la Relation, volgens hetwelk « elke identiteit zich uitstrekt in relatie tot de Andere« . Daarom spreken we hier van « de Afrikas« . Omdat zij een houvast in een oneindige beweging zijn, een referentiepunt dat zowel reëel als imaginair is, voorzien van een meervoudige, heterogene vorm.

Onze programmatie belicht het werk van Afrikaanse cineasten afkomstig uit landen van het continent en uit de diaspora. We hopen zo zicht te krijgen op de richtingen die hun creaties inslaan en op de « Afrikas » die hun verbeelding voeden. Edouard Glissant: One World in Relation en The Stuart Hall Project zijn beide films die elk de stem laten horen van twee belangrijke hedendaagse denkers die ons recent ontvielen. Hun woorden, als spiegels van verleden en heden, stellen ons in staat hun intuïtieve, diepgaande visie op de wereld van vandaag te begrijpen.

Édouard Glissant stelt dat, als we ons willen verzetten tegen de voortdurende agressiviteit die onze tijd kenmerkt, we de collectieve verbeelding moeten veranderen. Wij hopen althans dat de films die hier voorgesteld worden als « Afrikas in rizoom » de verbeelding van de toeschouwer zullen verrijken.

Une programmation de / Programmatie door Marta Kucza, Katy Lena Ndiaye, Rosa Spaliviero

« Habiter le temps d’un rêve »

Les Halles de Schaerbeek organisent un parcours déambulatoire d’artistes qui explorent la notion d’ « habiter le temps d’un rêve ». Transformées en village-monde, du 12 au 15 avril 2016, les Halles accueilleront ainsi des artistes bruxellois de toutes origines. Ils proviennent d’Italie, d’Afrique, d’Espagne, d’Amérique du Sud et d’ailleurs encore.

La réflexion se mêlera aux arts vivants et plastiques, mais également à l’interaction avec le spectateur, le tout à travers une scénographie pensée pour l’évènement.

Halles-Habiter-le-temps-dun-rêve

Pour plus d’informations : http://www.halles.be/fr/completeprogram/784/Habiter-le-temps-dun-r%C3%AAve

Conférence philosophie et danse

Le Kaaitheater acceuille la philosophe Judith Wambacq (Université de Gand) ce mercredi 24 février pour une conférence sur la philosophie et la danse (en anglais).

unnamed

Judith Wambacq examine les analogies et les dissemblances entre la danse et la pensée. Un argument ou un mode de pensée suivent-ils les mêmes types de rythmes qu’une chorégraphie ? Ces affinités de forme et de mouvement rapprochent-elles les deux domaines ?

Les informations concernant cet événement sont disponibles sur le lien suivant:

http://www.kaaitheater.be/fr/e1734/a-propos-de-philosophie-et-de-danse/

Dans le mythe du Cyborg

La plateforme Hors-Série, site développé à la suite de la nouvelle vie numérique des émissions d’@rrêt sur image, vient de mettre en ligne une émission questionnant le mythe du cyborg.  Judith Bernard et Rafik Djoumi, les chroniqueurs habituels de la plateforme, reçoivent le philosophe Thierry Hoquet et le réalisateur et chroniqueur de cinéma Julien Dupuy.

Origines bibliques, figures messianiques, féminismes, marchandisation et devenir politique des cyborgs… Une belle émission agrémentée d’extraits de films à regarder !

HorsSérie CyborgLa plateforme Hors-Série est payante. Elle nécessite un abonnement annuel de 30 euros permettant accès à une émission en téléchargement par semaine ainsi qu’aux émissions archivées. Outre ce « Dans le mythe » sur les cyborgs qui intéresse l’Atelier d’Hybridations Anthropologiques plus particulièrement (il suit un autre « Dans le mythe intéressant sur les sorcières), la plupart des émissions de Hors-Série traitent de questions liées aux sciences sociales, à la philosophie, à la littérature, au cinéma etc. Faisant le va-et-vient entre des écrits universitaires et littéraires récents, l’actualité sociale, politique et culturelle, Hors-Série travaille depuis sa création le rapport entre le fond et la forme, l’art et la science, la production et la diffusion des œuvres, autant de problématiques chères à l’AHA. Autrement dit, l’abonnement est chaudement recommandé !

Conférences-performances à l’Erg

EVANESCO ET DICO est une série de conférences/performances dans l’obscurité complète dans la galerie de l’Erg, présentée par Monsieur de Blangis. Pas d’yeux, pas de visages, pas d’images, que des voix. Darkness makes minds focused.

10406745_1657945061139879_7606170449321492540_n

“Je me ferme donc je suis <—> Rien n’est fermé” de Simone Borghi
Simone Borghi a été élevée dans un couvent de Carmélites déchaussées où elle étudiait en profondeur la philosophie médiévale et, en particuliers, les scolastiques. Suite à des événements qui restent encore obscurs, elle fut obligée de s’enfuir de l’institut religieux à l’âge de 19 ans. Après peu de temps, elle s’installe à Casablanca où se fait opérer pour changer de sexe. Sa biographie l’amène ainsi à s’intéresser aux Gender Studies, mais comme cela commençait à devenir fort à la mode, il décide de se consacrer plutôt à l’ontologie pure. Il passe les années suivantes dans plusieurs centres de recherche en Allemagne et Autriche, avant de s’installer à Bruxelles.

Quand : 18 février 2016
Où : erg, 87 rue du Page, 1050 Bruxelles
Ouverture : 18:30
Conférence/Performance* : 19:00
Durée totale (avec Q and A) : max. 1 heure
*impossible de sortir ou entrer pendant la séance

Sociologie et BD

L’association « Socio en cases » a vue le jour à la suite d’un séminaire de l’ENS Paris organisant la rencontre entre chercheurs en sciences sociales et auteurs de bandes dessinées. Leur carnet hypothèses référence les différentes séances du séminaire et offre une bibliographie pour aborder le monde de la bande dessinée avec une regard sociologique et approcher les questions relatives au passage du savoir scientifique sur un format aussi différent.

Socio en casesCette initiative a permis de faire naître une collection de bandes dessinées adaptant des ouvrages récents de la sociologie, chez Casterman. Sociorama compte désormais deux ouvrages à sa collection : Claire Braud et Nicolas Jounin : Chantier interdit au public & Lisa Mandel et Mathieu Trachman : La fabrique pornographique ; et en prépare d’autres dont la sortie est prévue dans le courant de l’année 2016 : Léon Maret et Mélanie GourarierSéducteurs de rue ; Baptiste Virot et Anne Lambert : Turbulences.

À découvrir !

Arts et Sciences – GDR ESARS

Le GDR – ESARS, Groupement de recherche « Esthétique, art et science » organise une rencontre Arts et Sciences intitulée « Neurosciences, Épistémologie et Nouveaux Paradigmes » les 5 et 6 février 2016 au Centre Universitaire des Saints-Pères, à Paris.

Intéressé.e.s par le dialogue entre musique et mathématiques ? neuroimagerie, créativité et esthétique ? audition et peinture ? …  L’alléchant programme est disponible au téléchargement ici. Les inscriptions sont obligatoires et seront clôturées le 3 février.

N’hésitez pas à voguer sur le site du GDR – ESARS qui offre en prime quelques ressources pour stimuler nos réflexions.

Affiche_ESARS_CMJN_A3« Les rencontres Art & Sciences sont des événements internationaux destinés à rassembler des artistes et des chercheurs issus de domaines très variés – sciences cognitives, neurosciences, biologie évolutive, musique, mathématiques et philosophie – partageant un intérêt pour des questions relatives à l’esthétique, à l’impact neurophysiologique des œuvres d’art et aux bases neurales de la créativité. Artistes et chercheurs présentent leurs travaux au cours de conférences, d’expositions et de concerts de musique. Les premières conférences seront organisées en cinq symposia, pilotés par Emmanuelle Volle (INSERM), Julien Renoult (CNRS), Moreno Andreatta (CNRS), Zoï Kapoula (CNRS). »

Du grain à moudre pour les démarches hybrides !

 

Graphies à Paris – à venir

L’AHA relaie la suite du programme du séminaire « L’enquête et ses graphies : figurations iconographiques d’après société » organisé à l’EHESS Paris par le IIAC-LAIOS (Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain – Laboratoire d’Anthropologie des Institutions et des Organisations Sociales).

La troisième séance du séminaire se tiendra le jeudi 21 janvier 2016 au Bâtiment Le France (190 avenue de France), salle 587, de 15h à 17h30. Joyce Sebag, professeure émérite de sociologie visuelle et filmique à l’université d’Evry, parlera de « la sociologie filmique : nature de la production scientifique ».

La quatrième séance aura lieu le 18 février, le séminaire accueillera Maria Giulia Dondero (Fonds National de la Recherche Scientifique / Université de Liège) qui parlera d’« argumenter par l’image. Le cas du reportage photographique ».

EHESS

Pour suivre l’actualité de ce beau projet et lire des billets consacrés aux multiples graphies abordées lors des séances, rendez-vous sur  le carnet hypothèses du séminaire.

Appel à projets hybrides

La Fondation Carasso lance un appel à projets « hybrides » entre scientifiques et artistes inséré dans son programme « Art Citoyen ».
Fondation Carasso
Cet appel est intitulé  » Composer les savoirs pour mieux comprendre les enjeux du monde contemporain  » et doit remplir deux objectifs : (1) créer des collaborations transdisciplinaires entre artistes et scientifiques ; (2) renforcer les enseignements et la recherche artistique dans les formations de l’enseignement supérieur.
Les projets devront se déployer préférentiellement entre la France et l’Espagne.
Date limite de dépôt des dossiers : 15 avril 2016
Téléchargez le descriptif ici.

L’enquête et ses graphies

L’EHESS organise un séminaire de recherche intitulé  » L’enquête et ses graphies : figurations iconographiques d’après société » tous les troisièmes jeudi du mois au bâtiment Le France, 190-198 avenue de France, 75013 Paris.

Le 17 décembre, Lisa Lugrin et Xavier Clément (bédéistes et auteurs de Yékini. Le roi des arènes) présenteront l’exposé suivant : De l’enquête à la fiction, la lutte sénégalaise en bande dessinée.

Yékini

Toutes les informations relatives au programme du séminaire sont disponible ici.

Ethnography and artistic research

Brussels Arts Platform and the Schools of Arts of Erasmus University College Brussels, are organising an Ethnography and Artistic Research Symposium on 12 November 2015.

They look for artists who use research methods from social sciences, specifically ethnography, to present their creative process in a reflexive perspective. The « artistic researchers » will gather at the Royal Flemish Academy of Belgium for Science
and the Arts in Brussels.

Deadline : 20 September 2015

All details are here : E_Call_Contactforum

 

Sound / Image / Culture

Le collectif d’artistes et d’anthropologues bruxellois SIC – Sound/Image/Culture lance son appel à candidatures annuel pour des personnes portant un projet hybride (film, installation vidéo, création sonore etc.) mêlant art et anthropologie. La formation/couveuse de projet est destinée à un nombre limité de 15 participants et coûte 1000 euros.

Attention, date limite de dépôt des candidatures pour le 1er octobre 2015 !

SIC – CALL FOR APPLICATIONS 2016

Toutes les informations sont disponibles sur le site internet de l’asbl :

SIC - capture site

Cycle de conférences sur La Performance

Trois centres de recherche de l’Université Libre de Bruxelles – Metices ; ReSIC ; PHI – coordonnent leurs efforts pour organiser un cycle de conférences de Gabriel Nardacchione, chercheur et professeur en sociologie à l’Université de Buenos Aires dont les travaux portent sur la performativité artistique, notamment dans le théâtre et la danse.

Cette chaire internationale intitulée « La Performance – Intervention Publique et Action Politique » donnera lieu à six évènements entre le 15 octobre et le 15 novembre 2015.

La Performance

Voici le programme à télécharger : Programme Chaire internationale Nardacchione